peintures - paysage.

Le paysage est l’un des quatre genres principaux de la peinture avec la peinture d’histoire, le portrait et la peinture de genre.  C’est un genre pictural qui s’attache à représenter les éléments de la terre, de la nature ou de la mer. L’histoire du paysage remonte à plusieurs siècles et se retrouve dans la production de toutes les  époques et de tous les continents.

Allégorique, narratif ou seulement descriptif, le paysage a été une source intemporelle d’inspiration pour les artistes de l’Antiquité à nos jours et occupe une place particulière dans l’histoire de l’art. 

 

Mais l’histoire du paysage n’est pas linéaire et a subi des vicissitudes puisque la reconnaissance du paysage en tant que genre a été longtemps contestée et réfutée. D’abord considéré comme un genre mineur, il fut longtemps ignoré des artistes et des commanditaires. L’Académie Royale des Beaux-Arts plaçait le paysage tout en bas dans la hiérarchie des genres puisqu’il n’était que la représentation mimétique de la nature et un élément de décor participant uniquement à la mise en valeur d’un sujet plus noble. 

 

La peinture de paysage a commencé à s’affirmer à partir du 15ème siècle dans la production des peintres hollandais et flamands. À partir de ce moment-là, le paysage devient véritablement le sujet de la peinture. La figure humaine s’estompe, s’absente et n’est plus au centre de la composition. L’influence du protestantisme aux Pays-Bas favorise le développement d’une peinture de genre, de nature morte et de paysage. Des paysages de campagne, d’automne ou d’hiver apparaissent dans les œuvres de Joachim Patinier, Bruegel l’Ancien ou de Jacob Van Ruisdael. Si les maîtres italiens de la Renaissance ont été d’abord réticents à représenter le paysage, le 17ème siècle marque une véritable évolution dans la reconnaissance du genre. Les épisodes bibliques ou historiques ne deviennent alors qu’un prétexte pour représenter des paysages panoramiques et idéalisés.  L’histoire de l’art s’accorde à dire que Claude Lorrain a donné à la peinture de paysage ses lettres de noblesse grâce à la beauté de ses paysages architecturaux. 

 

La représentation du paysage a évolué en même temps que la peinture. L’histoire de l’art témoigne d’une pluralité d’influences. La peinture de paysage hollandais peut-être qualifiée de descriptive et mimétique et se distingue en ce sens du paysage italien de la même époque qui se veut idéalisé, et qui se différencie des paysages de ruines romaines typiques des œuvres de Claude Lorrain ou encore du paysage français classique de Nicolas Poussin, à la composition finement ordonnée et empesée de principes académiques. 

 

À partir du 19ème siècle, le paysage n’a plus rien à envier aux autres genres picturaux et est considéré comme un genre à part entière, au même titre que la peinture d’histoire. C’est à ce moment-là qu'apparaît un type de représentation à la nouvelle sensibilité et expressivité. Le paysage devient un moyen d’exprimer une vérité philosophique et onirique. Le paysage représente ainsi la notion de sublime dans les toiles de William Turner ou Caspar David Friedrich et devient le support idéal pour manifester une émotion. Ces peintres ouvrent la voie à une nouvelle façon de représenter le paysage et annoncent l’art des impressionnistes. Sous l’impulsion de Claude Monet, les impressionnistes rompent avec le postulat de représenter la réalité et cherchent à saisir l’instantanéité. Ils produisent un art à la luminosité audacieuse et utilisent une toute nouvelle palette de couleurs qui leur permet de jouer avec les effets de lumière et d’exprimer leur subjectivité. Ils peignent le monde comme ils voient et non plus comme ils le devraient. 

 

Enfin, le 20ème siècle a vu l’émergence d’une pluralité d’influences artistiques qui s’inspirent et offrent une interprétation nouvelle du paysage à l’instar d’Edward Hopper ou David Hockney

 

Le paysage s’est donc imposé comme un genre majeur de l’histoire de l’art. Aujourd'hui encore, il est un thème très apprécié qui continue d’inspirer les artistes et de satisfaire les collectionneurs et amateurs d’art. 

 

Découvrez les compositions oniriques de Mengpei Liu ou encore les compositions poétiques d’Abel Pradalié sur le réservoir.

Lire plus

peintures

  • F Automne V

    Pierre Saunier - F Automne V

    Peinture sur papier  |  50 x 70 cm
    500,00 €
  • Shugakuin Imperial Villa

    Mengpei Liu - Shugakuin Imperial Villa

    Huile sur toile  |  130 x 140 cm
    5 900,00 €
  • Après

    Fabien Boitard - Après

    Huile sur toile  |  119 x 145 cm
    8 400,00 €
  • Eden

    Abel Pradalié - Eden

    Huile sur toile  |  82 x 101 cm
    4 800,00 €
  • Boris & Johnson

    Bernard Pons - Boris & Johnson

    Huile sur papier  |  80 x 102 cm
    2 800,00 €
  • Migration Jour II - n°31

    Patrice Palacio - Migration Jour II - n°31

    Huile sur toile  |  70 x 50 cm
    2 450,00 €
  • Colocasia Savannah

    Frédéric Houvert - Colocasia Savannah

    Huile sur toile  |  100 x 73 cm
    3 500,00 €
  • Les très riches heures de Fidget et Patsy

    Quentin Bidaud - Les très riches heures de Fidget et Patsy

    Aquarelle  |  52 x 72 cm
    850,00 €
  • Migration Jour II - n°18

    Patrice Palacio - Migration Jour II - n°18

    Huile sur toile  |  70 x 50 cm
    2 450,00 €
  • Sous le soleil exactement/4

    Jean Jacques Venturini - Sous le soleil exactement/4

    Huile sur toile  |  89 x 116 cm
    2 300,00 €
Livraison à domicile
Paiement sécurisé
Conseils sur-mesure